Publié le 28 Août 2012

Plus bleu que le bleu qu'est tout bleu, que le bleu très très bleu, que le bleu qui mieux mieux...

 

Bleu électrique

Rédigé par J...

Publié dans #images

Publié le 26 Août 2012

Comment faire des photos d'orages sans matériel de bonne qualité ? C'est quasiment impossible. Si vous demandez aux spécialistes, il vous faut un super appareil pas très grand public avec l'optique qui va bien, un pied, un déclencheur souple et beaucoup de patience parce qu'il n'y a pas de recette pour choper un éclair, il ne prévient pas, donc ça se fait un peu au pif.

 

Mais si quand même vous voulez essayer, et obtenir des résultats (pas vraiment terribles non plus) comme les 4 images ci-dessous, c'est possible avec peu de matériel mais un peu de technique: un appareil photo numérique grand public, un ordi, Virtualdub et Processing... Voici la recette résumée:

- avec l'appareil photo, faites une vidéo de l'orage. Sur un pied c'est mieux ou calez-le contre un montant fixe: même si vous n'avez pas Parkinson, votre séquence ne sera pas fixe et ça foire toute la suite.

- chargez cette vidéo sur un PC et ouvrez-la avec Virtualdub.

- Sélectionnez une séquence de la vidéo où on voit un orage du début à la fin: en général, les gros éclairs s'étalent sur une vingtaine d'images. S'il n'y en a que 5, inutile de la sélectionner, le résultat sera très moche. En effet, votre appareil photo en mode vidéo est tout pourri et c'est encore pire de nuit, chaque image contient plein de bruit car le capteur ne réçoit pas assez de lumière, donc c'est laid. La traitement qui va suivre avec Processing permettra de réduire ce bruit, mais il faut au moins une bonne quinzaine d'images. En dessous de 10, ça reste moche.

- Exportez cette petite fraction de la vidéo comme une séquence d'images. Au format jpg si vous voulez, ou une des autres possibilités offertes par Virtualdub.

- Ensuite ouvrez Processing et faites un code qui permet de charger chaque image successivement, qui la lit, et stocke ses composantes RGB dans 3 tableaux. Après addition de toutes ces images, renormalisez les composantes pour obtenir au final la moyenne de toutes les images. Faites afficher l'image finale et voila. Inutile de demander le code Processing dans les commentaires, il y a des forums Processing très bien pour cela.

 

Les résultats sont montrés ci-dessous:

- inconvénient: ça reste asez moche. le bruit n'a pas complètement disparu, et faire un lissage sélectif avec Gimp devient vite un enfer.

- inconvénient: faut connaître un peu Virtualdub et Processing,

- inconvénient: la résolution de votre appareil photo en mode vidéo est très restreinte, donc ce ne sont que des petites images quasi impossibles à agrandir.

- avantage: vous êtes quasiment sûr de voir un éclair sur votre séquence vidéo.

- avantage: vous avez l'éclair en entier, du début à la fin, avec toutes ses ramifications.

- avantage: une fois que le code processing est fait, ca va très vite et c'est très souple: au lieu de choisir la séquence dans Virtualdub, vous pouvez exporter toute la vidéo comme images et ensuite choisir les numéros d'images à traiter dans Processing.

 

 

orages-1

orages-2

orages-3

orages-4

Rédigé par J...

Publié dans #Processing

Publié le 23 Août 2012

Les lézards et les mulots sont connus pour être des animaux assez vifs. Mais il semblerait bien que cette réputation soit surfaite. Après le mulot qui roupille dans l'allée, voici le lézard momifié dans la haie. On ne sait pas de quoi il est mort, mais il est entier, et tout sec !

 

lezard

Rédigé par J...

Publié dans #images

Publié le 23 Août 2012

Parfois, tôt le matin, dans le jardin, derrière la haie, on peut tomber nez à nez avec un mulot. Roulé en pelotte, on ne sait pas trop s'il cuve de sa nuit de débauche au royaume des croquettes ou s'il se remet doucement de ses escapades avec le chat des voisins. Le fait est que cette andouille se plante systématiquement en plein milieu du chemin et risque à chaque fois de devenir ballon de foot. Mulot suicidaire ?

 

mulot

Rédigé par J...

Publié dans #images