Orbites planétaires à 3 soleils

Publié le 20 Avril 2009

Dans un article précédent dédié aux orbites planétaires à 2 soleils, on a vu qu'elles pouvaient prendre de multiples formes (spirographes, papillons et ellipses tournantes), et que cela induisait des climats étranges sur ces planètes. Mais la conclusion indiquait également que ces planètes avaient peu de chances d'exister.

Alors pourquoi faire un article sur les orbites planétaires à 3 soleils ? Tout simplement parce que les orbites sont encore plus bizarres et encore moins stables, surtout qu'il est impossible d'avoir 3 soleils fixes dans un même référentiel, sauf dans un cas unique statistiquement peu probable. Mais mieux vaut voir la vidéo:


Quelles orbites autour de 3 soleils ?

Si vous avez lu en entier l'article sur les systèmes à étoile double, vous n'allez pas apprendre grand chose, puisque la grande majorité des orbites qu'on obtient autour de 3 soleils ressemble aux orbites spirographes. Mais il y a quand même quelques changements:

- pour les trajectoires "spirographes", l'anneau peut tourner autour des 3 étoiles ou seulement deux si la troisième est éloignée. Dans ce cas, l'anneau est légèrement déformé, et on voit apparaître comme des bourrelets. Selon les positions des trois étoiles, la frontière intérieure de l'anneau peut également être déformé. Comme pour les systèmes binaires, l'anneau peut être entièrement recouvert ou abriter une trajectoire discrète.

- pour les trajectoires "papillons", c'est simple: il n'y en a pas ! Elles sont trop perturbées par la troisième étoile et la planète, soit s'écrase soit est éjectée.

- par contre, il semble qu'il y ait un nouveau type de trajectoire: les "alpha". Ces trajectoires tournent autour d'une seule étoile, mais pas sur une trajectoire fermée. Cette boucle a deux bras au bout desquels la planète ralentit, s'arrête et revient sur ces pas pour suivre la même trajectoire qu'à l'aller, mais en sens inverse. Il semblerait quand même que ces orbites, en plus d'être très rares, ne soient pas stables à long terme. La planète finit toujours par sortir de sa trace et le système devient chaotique, puis c'est la fin.

Rédigé par J...

Publié dans #logiciels de création

Commenter cet article

J... 21/04/2009 22:31

Pour en savoir plus sur les formules de la gravité, Wikipédia est un bon début:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gravitation

Ensuite, pour écrire le bilan de force, il faut connaitre un minimum de mécanique du point.

Puis pour simuler le tout, il faut:
- quelques notions de méthodes numériques d'intégration d'équations différentielles,
- puis quelques bases de programmation, en l'occurrence du Java (ou pseudo) puisque ceci est fait avec Processing.

Mais rien de bien insurmontable puisqu'un doctorat en astrophysique n'est pas indispensable.

Sinon, on peut trouver le code ici:
http://jmcommenge.free.fr/processing/soleiltriple/orbite3soleils.pde

et l'applet qui trace les orbites temps réel ici:
http://jmcommenge.free.fr/processing/soleiltriple/index.html

Et voilà .....

Sovite 21/04/2009 10:09

Je suis ignard, mais quelle est le formule qui correspond à une attraction ? Et deux ? Et est-ce qu'on peut le faire à l'infini ? ça fait de belles choses en tout cas