Photos HDTR avec Processing

Publié le 14 Juin 2009

Si vous connaissez la photo HDR (High Dynamic Range), qui consiste à recomposer une image "riche" à partir de trois images pauvres d'une même vue, vous ne connaissez peut-être pas l'HDTR: la photographie High Dynamic Time Range. La différence, c'est le temps. Les trois photos de base de l'HDR sont prises presque au même instant. Alors que la série de photos pour l'HDTR est prise sur une durée de plusieurs heures. Toutes les photos de la série sont alors recomposées pour que l'image finale montre l'évolution de la lumière naturelle au cours d'une journée, ou au moins plusieurs heures.

Voici un lien qui renvoit vers un tutoriel très complet qui permettra de ne pas tout répéter. Complet à tel point que ca en sera surement perturbant pour beaucoup d'utilisateurs. Apparement, il est possible de faire de l'HDTR avec des logiciels de traitement d'image comme Gimp ou Photoshop, mais la méthode étant manuelle, cela restreint le nombre d'images qu'il est possible d'utiliser. Les habitués de ces logiciels pourront profiter de la rédaction de scripts pour inclure un plus grand nombre d'images. Sinon Processing permet de le faire aussi. Voila le résultat:

Une université américaine

Une place en Russie

Un parc aux Etats-Unis

Pour faire de l'HDTR avec Processing sur un grand nombre d'images, il faut suivre les règles du tutoriel ci-dessus et les appliquer à une série de photos. L'autre possibilité consiste à capturer les images produites par des webcams en ligne et de sélectionner les colonnes pour les recopier les unes après les autres sur l'image finale que vous voulez obtenir. L'avantage, c'est que le programme le fait tout seul. Par contre, il y a beaucoup d'inconvénients:
  • la qualité des webcams n'est jamais très bonne, donc le résultat ne sera jamais extraordinaire.
  • les webcams modifient leurs paramètres en fonction de la luminosité, donc, l'image apparait saccadée. Il est possible pour éviter cela, de faire des copies par transparence sur plusieurs colonnes de l'image mais la programmation des transparences n'est pas simple.
  • certaines webcams passent en mode infra-rouge dès qu'il fait trop sombre, donc l'image passe en noir et blanc et ca tue un peu le truc.
  • puisque l'intérêt de cette technique consiste à visualiser les transitions jour/nuit, il faut adapter la vitesse d'acquisition des images à la taille de l'image et à la durée de tombée de la nuit. Il faut aussi lancer l'acquisition au bon moment, donc il faut trouver des webcams pour lesquelles on sait à quelle heure le soleil se couche.
  • et il faut être très patient puisque la capture dure plusieurs heures...
  • si vous faites une capture colonne par colonne comme c'est le cas sur les images ci-dessous, il faut choisir une webcam où il n'y a pas trop de passage, car cela induit des discontinuités pas très esthétiques.
Et voici quelques exemples de ce que donnent des photos HDTR bien faites:

Vancouver (Source)

Toronto: remix par Narphorium de l'image de Sam Javanrouh

Liens utiles:
- Tutoriel complet d'HDTR
- Galerie "Intervalography" de A. Grinberg

Rédigé par J...

Publié dans #logiciels de création

Commenter cet article