Photomontage avec Processing: La Joconde omniprésente.

Publié le 12 Septembre 2007

L'internet file-t-il un mauvais coton ? C'est un peu l'état d'esprit dans lequel se trouve J... en ce moment: des millions de blogs qui ne font que répéter ce qui se fait ailleurs sans rien apporter de neuf (sans citer leurs sources très souvent), de l'actu high-tech à ne plus savoir qu'en faire, des digg-like redondants à gogo, des flots de pub soi-disant ciblées et tout un tas d'autres bonnes raisons qui mériteraient d'en faire un article particulier: mais ce serait tomber dans le jeu malsain d'un internet qui se mord la queue et finit par s'en étouffer.

Mais malgré tout, on trouve par-ci par-là quelques moments simples et pourtant forts, des discussions pleines de sens. Voici par exemple quelques réactions parmi celles qui ont suivi la publication de cette image sur Creationarena:


Avant de lire les réactions, voici quelques infos. Tout d'abord, il s'agissait d'un concours composite dont le thème consistait à faire une image libre à partir de 6 photos imposées et uniquement ces photos. Les 6 photos sont visibles ici. Vraiment pas de quoi fouetter un chat. D'ailleurs, ce sont les mêmes photos qui ont servi à concevoir le chat Potté, déjà présenté dans cet article. Mais malgré tout, les participants ont eu de l'imagination: pour comparaison, toutes les images postées sont visibles ici.

Ce n'est pas le premier concours de ce type sur Creationarena et les premiers avaient toujours amené à des discussions sur le non-respect des contraintes par l'utilisation d'images supplémentaires. L'objectif de cette image consistait donc à respecter strictement la contrainte (aucun pixel extérieur aux 6 images proposées) tout en donnant l'impression que la contrainte était violée (l'ensemble ne ressemble en rien aux 6 images proposées). Et voici quelques réactions:

"Je ne comprend pas l'intérêt de cette image... Esthétiquement elle me déplaît beaucoup et elle ne me parle absolument pas. Elle me paraît juste incohérente avec le thème. Expliquez-moi."

"Je pense que c'est surtout un exercice de style, assez bien maîtrisé d'ailleurs... pour le côté artistique, c'est autre chose et je ne vois pas bien l'intérêt non plus."

"Pour la petite histoire: on a discuté de cette image en équipe de validation, d'aucuns ayant pensé que des éléments provenaient d'autres photos que des images-source proposées; mais ce n'est pas le cas, le thème et le défi sont bien respectés !"

"Moi j'aime beaucoup cette image. Ce côté fragmenté, morcelé... m'évoque pleins de trucs: un mal être intérieur, ça c'est le côté déplaisant mais fascinant ( je pense à une forme de psychose et à la difficulte de certains d'assembler pour être une seule personne ) ou plus positivement le fait que tout n'est qu'assemblage de molecules et (ou) d'atomes pour faire un tout.. la vie quoi... (suis ni psy ni scientifique d'ou la difficulté à expliquer ce ressenti). Et puis plus proche encore il y a une pub à la télé qui fait penser a ça: un truc de téléphonie avec des gens qui se morcelent. On devrait donc être habitué à ce genre d'image..."

"Cette image composite c'est le pied ! Tu vas de plus en plus loin dans les images que tu crées, je suis admirative."

Oui, bien sûr, vous direz que ce ne sont que des commentaires, mais c'est surprenant de voir à quel point une simple image sans prétention peut avoir un impact positif ou négatif sur des gens tout à fait normaux. En ce qui concerne le principe de construction, voici les grandes lignes: il s'agit d'un programme écrit avec Processing (voir l'article ici). Le programme mémorise les 6 images de référence et une septième (la joconde), puis va créer une huitième image à partir de tout cela. Pour chaque pixel de l'image 8, le code recherche parmi les 6 images celle dont le pixel a la couleur la plus proche du pixel correspondant dans l'image de la joconde. Une fois cette image trouvée, le pixel de cette image est recopié dans l'image huit. C'est ce qui donne le côté morcelé du visage de la joconde sur l'image finale.

Si on fait exactement cela pour tous les pixels, on obtient quelquechose de très proche avec la Joconde (ca marche beaucoup moins bien avec "La laitière"). Mais pour qu'on voit mieux les images d'origine, le programme prélève des pixels pour le centre et des bouts complets d'image pour le tour. Tous les pixels de l'image finale sont donc bien extraits des images d'origine. Aucun pixel de l'image 7 n'est prélevé, donc le défi est relevé. La joconde n'est qu'une source d'inspiration: la référence. D'où le titre de l'image d'ailleurs: "Omniprésence".

Et si vous voulez vraiment en savoir plus, le code est disponible ici.

Rédigé par J...

Publié dans #logiciels de création

Commenter cet article

J...: je mets ce que je veus dans MES commentaires 14/09/2007 04:23

J'vous l'disait: il suffit d'écrire TF1 dans un commentaire pour qu'il passe du premier coup. Putain de sa race ! Bétonniers, va ! Et qu'après ça les bloggeurs ne viennent pas me les brouter avec leur soi-disant liberté d'expression ! Bande de veaux !

J... je suis le propriétaire moral de ce blog ! Et 14/09/2007 04:20

Depuis que Over-blog s'est fait racheté par TF1, ils ne sont plus capables de gérer les commentaires, donc, il faut les retaper deux fois !

Donc, cher Emoc, je disais que nous allions suivre vos périgrinations avec le code fourni en pièce jointe. Et que nous attendons de vos nouvelles avec les plus grand intérêt !

emoc 13/09/2007 10:12

Je trouve le résultat très réussi, j'ai fait le tour des commentaires et il semble que l'intérêt de l'expérience est reconnu, mais que le résultat visuel final beaucoup moins. Je trouve ça très beau. Ce serait intéressant de le faire sur de très grandes images, vu que le code est dispo, je sais ce qui me reste à faire!

Un autre aspect qui me semble intéressant et en rapport direct avec notre époque : c'est le brouillage juridique que ça crée : qui est l'auteur de cette image? (cf scrambled hackz pour un travail similaire sur le son)