Tutoriel photomontage GIMP: Perdus dans la tempête

Publié le 16 Septembre 2007

Vous avez l'impression d'avoir passé les vacances les plus pourries de toute votre vie ? En plus un de vos collègues de bureau est venu vous montrer la photo d'une de ses plongées dans la fosse des Marianes où il a sympathisé avec des méduses venues de l'espace ! Mais tout n'est pas perdu, redressez-vous et dites-vous qu'il y a bien pire ! Regardez plutôt cette photo prise lors du sauvetage in extremis d'un gamin qui avait dérivé vers le large dans son bateau gonflable alors qu'une très grosse tempête arrivait:


Oui, bon, si vous êtes habitué de ce blog, vous savez qu'il ne s'agissait pas d'un vrai sauvetage, ni d'un vrai gamin, ni d'un vrai bateau et surement pas d'une vraie tempête ! Certains se laisseraient avoir, mais pas vous !

En effet, il s'agit d'un montage (assez grossier finalement) que J... a encore réalisé pour Creationarena. Le thème, cette fois-ci, c'était "les vacances en milieu hostile". Et pour sortir des sentiers battus (scènes de camping extrême...), l'idée de départ consistait à représenter un enfant  pris dans une tempête alors qu'il fait du bateau gonflable. Pour rajouter un côté dramatique, on lui rajoutera un nounours, ce qui fait aussi référence à Peter Pan. Et voici les différentes étapes pour faire ce photomontage.

On récupère d'abord les images: un enfant qui fait du trampoline, un nounours et un bateau gonflable. Pour le fond, une seule image ne suffit pas, donc on prend plusieurs images de mer démontée, pour pouvoir construire des vagues cohérentes par rapport à l'action et un ciel suffisament méchant mais assez contrasté quand même.





Ensuite, créez une nouvelle image dans Gimp, suffisamment grande pour pouvoir travailler les détails. On commence par le fond, importez les images de vagues et le ciel. Placez-les en imaginant la scène finale: la vague qui va soulever le bateau, la déferlante au fond, les remous et les débris dans l'eau. Fixez l'horizon à environ deux tiers de la hauteur. Pour simplifier les choses, commencez déjà à effacer certaines parties d'images mais sans trop rogner quand même. On obtient ceci:


Maintenant on attaque le détourage précis des vagues. Il n'est pas idiot de faire des copies invisibles des calques, au cas où... Au passage, on efface le surfeur avec l'outil "barbouiller" en allant dans le sens des reflets sur l'eau. Le détourage du haut de la déferlante est particulièrement délicat, il faut y aller tout doux, avec des gommes douces de différentes tailles et différentes transparences. Sinon, pour le détourage des éclaboussures en haut des vagues, il est souvent utile d'intercaler un calque noir pour mieux voir ce qu'on fait. Après pas mal de manipulations, on obtient ceci:


Visiblement, les plans ne sont pas homogènes en couleurs et contrastes, et ne se démarquent pas assez du ciel. Donc il va falloir changer tout cela. Mais pour mieux se rendre compte, on peut tout de suite importer les élements principaux: le bateau, l'enfant et le nounours. Comme tout à l'heure, redimensionnez les objets pour qu'ils soient cohérents entre eux, tournez-les pour que toutes les lumières semblent venir d'en haut, placez-les dans l'image par rapport au fond et détourez-les finement.


Ensuite, vous pouvez faire une pause car le plus dur est encore à venir: les couleurs et les lumières. L'idée consiste à attirer l'oeil vers le nounours, donc il faudra désaturer le bateau qui est trop flashy. Il faut que la tempête fasse peur, donc le ciel doit être menaçant. Donc on assombrit le calque du ciel. Puis on joue avec les balances de couleur et les luminosité/contrastes des 3 calques de vagues pour que les tons se correspondent. On fait pareil avec le bateau, l'enfant et le nounours pour désaturer et raccorder légèrement les teintes.


Pour donner plus de mouvement à l'image, on va plier le bateau gonflable. Pour cela, on fait une copie du calque qu'on tourne et qu'on déplace un peu. Puis on efface certains morceaux pour que les deux parties donnent une impression de pliure. On joue un peu sur les contrastes d'un des calques pour accentuer la pliure, qu'on affinera plus tard.


Ensuite, on retouche un peu les constrastes, on assombrit légèrement l'écume en bas à droite qui était trop saturée, puis on crée des éclaboussures sur le bateau en effaçant doucement ce calque. On met un peu de flou cinétique radial sur les personnages, puis on en corrige les défauts à la main. On exagère les reflets et les ombres du bateau pour le rendre artificiel. Pareil pour l'enfant et le nounours. Enfin, on éclaircit certains morceaux d'écumes sur les vagues pour faire ressortir du relief. Et voila, on obtient la première image tout en haut de cet article ! Y'a plus qu'à poster sur Creationarena !


Et si vous voulez vous venger de votre ami qui sympathise avec des méduses, vous pouvez lui montrer le résultat en disant que vous avez vous-même fait le sauvetage. A vos risques et périls !

Rédigé par J...

Publié dans #général

Commenter cet article

hedwig/jpierre 13/04/2008 21:47

Salut,tres jolie montage ! nous aimons beaucoup
----H/JP----