Intervallographie: la brume se lève

Publié le 29 Mai 2012

Au début, il fait beau, enfin pas super beau non plus, mais quand même plutôt beau. Puis en fait, ça ne dure pas longtemps. Le ciel s'assombrit à l'horizon, puis le soleil se cache. Et là, c'est l'horreur, une espèce de nuage de brume passe sur nous à toute vitesse. Il est humide et glacial. Mais il ne fait que passer, et très vite, il est parti. Mais voilà son petit frère, puis celui-ci ramène visiblement tous ses copains puisque ça n'arrête pas de défiler. Et tout d'un coup, plus rien, on dirait même que le soleil revient, oui, oui, il laisse trainer un rayon, et non, il se replanque. Et la brume revient, plus épaisse et glaciale que jamais. C'est bon, on s'en va.

 

La brume se leve

Rédigé par J...

Publié dans #images

Commenter cet article

Helly 01/06/2012 09:20

Bonjour J.

J'ai effectivement trouvé l'article qui en parlait (en même temps, c'est facile en relisant tout le blog), et j'ai cru comprendre que vous faisiez cela sous Processing. Est-il possible d'en savoir
plus sur le plan technique ?

Helly 29/05/2012 10:55

Bonjour, je viens de découvrir votre blog et je suis très intriguée par vos "intervallographies". Qu'est-ce donc au juste ? Comment obtenez-vous ces surprenantes images ?
Merci de m'éclairer sur ce point :)

J... 29/05/2012 20:37




Bonjour Helly,


Décidément, ces images intriguent beaucoup de gens ! J'avais déjà expliqué le principe dans un vieil article mais je ne le trouve plus, donc voici l'idée: on capte le signal d'une caméra, mais
plutôt que de s'intéresser à toute l'image, on ne capture qu'une colonne de pixels. A chaque instant, on colle cette même colonne (qui change à chaque) côte à côte sur une nouvelle image, ce
qui donne l'intervallographie. Ces images représentent donc la même colonne à différents instants, un peu comme un film. Quand on se déplace de gauche à droite dans l'image, on a une vision du
même lieu au cours du temps.


Voilà.


J...