Les voeux présidentiels décortiqués

Publié le 2 Janvier 2010

Avant d'attaquer le coeur du problème, à savoir l'analyse syntaxique du discours des voeux présidentiels formulés aux français le 31 décembre 2009 pour l'année 2010, voici une petite vidéo maison, de ce qu'aurait pu donner ce discours si le prompteur avait eu des ratés. Tout le texte est extrait du discours officiel, mais les morceaux ont été mélangés...


En ce qui concerne le discours officiel, il est composé de 1074 mots, dont seulement un peu plus d'un centaine sont répétés au moins deux fois. Même si le résultat n'est finalement pas si passionant, voici ce qu'on observe lorsqu'on décortique l'ensemble des banalités énoncées pendant les 7 minutes 50 secondes de calvaire qu'ont subi des milions de français.

Les noms

noms
Le tableau ci-dessus présente les noms les plus cités lors de l'allocution présidentielle. Rien d'étonnant à ce que ce discours, adressé par un président à ses compatriotes, parle de l'avenir du pays (la France) au cours de l'année 2010. Rien d'étonnant non plus à ce que les principaux mots-clefs régissant la vie politique en 2009 figurent aussi dans ce classement: emploi, travail, justice, réforme, crise... Quel ennui !

Les adjectifs

adjectifs
Les adjectifs utilisés sont tout aussi barbants que les substantifs: les compatriotes sont nos chers compatriotes, l'année est nouvelle et on veut que tout soit grand et beau. La suite de la liste nous fait tristement retomber dans la difficile réalité potilitique qui mêle la vie sociale et la vie professionnelle.

Les auxiliaires

auxiliaires
Pas grand chose à dire non plus en ce qui concerne les auxiliaires être et avoir: très forte présence et parité quasi parfaite. Il faut bien reconnaître qu'il est difficile d'écrire un discours sans auxiliaire. L'Oulipo s'y est sans doute frotté mais je n'ai trouvé aucune référence.

Les pronoms

pronoms
L'analyse devient plus intéressante quand on regarde les pronoms de plus près. Tout d'abord, il parait assez logique que le "tu" n'apparaisse jamais. En politique, surtout dans des discours officiels, c'est assez mal vu, même lorsqu'on s'adresse à "Joe le plombier". En politique, on préfère donc le vouvoiement. Pourtant, le "vous" n'est que très peu utilisé, car il implique une distanciation entre l'allocuteur et son auditoire. Le "nous" est donc préférable car il intègre les deux parties: il symbiotise... et permet donc de partager les succès et la responsabilité des échecs. Mais la hiérarchie a ses limites: le président peut se différencier et donner son opinion, la première personne du singulier est donc très présente.

La dernière remarque qui surgit de ce tableau est la parité entre le masculin et le féminin. Mais il est surprenant de voir à quel point ces pronoms sont peu utilisés alors qu'ils sont couramment utilisés dans les formulations neutres: il est tard, il pleut, il y a...

Les verbes

verbes
Et pour conclure cette analyse extraordinaire, voici la liste des verbes les plus utilisés dans ce discours. Remarquez qu'elle n'a pas plus d'intérêt que les autres...

Conclusion : le président fait de la publicité subliminale pour le tourisme...

Puisqu'une phrase est du type "sujet-verbe-complément", voici la phrase qui était caché dans le discours présidentiel: "Nous allons en France". C'est ce qu'on obtient en prenant le pronom, le nom, et le verbe les plus utilisés dans ce discours. Il s'agit sans doute là d'un message subliminal adressé par le président aux touristes étrangers susceptibles de venir remplir les caisses de l'état en dépensant leurs devises dans notre beau pays. Problème: s'ils sont étrangers, ils ne parlent pas français et n'ont donc rien compris à ce message subliminal... Bref c'est un échec, et c'est pour cette raison que le président a décidé de faire son prochain discours de voeux 2011 en anglais. Au moins les français pourront faire autre chose pendant ce temps-là.


PS: si quelqu'un connait un logiciel qui permette facilement de synchroniser précisément une séquence vidéo et une séquence son, je suis preneur, merci de laisser un commentaire.

Rédigé par J...

Publié dans #général

Commenter cet article

Texto Pol 17/02/2010 18:47


Intéressant...


valentini 06/01/2010 13:19


Tout nu et tout bronzé
aimons-nous, comme en été.

Urbain, millénaire, le prêche number one

Sous les mots hantés
je suis invité
grâce à Saint-Antoine
aux fraternités
de la liberté
en robe de moine.
Mais qui hors la boîte idoine
revient nous étiqueter:
morpions, poux, puces, cétoines,
plein d'esprit de charité
fabriquée made in Taïwan?