Publié le 7 Avril 2013

Le trio "Toupidek Limonade" tire son nom des esprits des glaces, ces êtres mythologiques des montagnes, malicieux et farceurs, qu'on ne peut pas voir mais qui font des farces aux humains. Tout est dit, Toupidek Limonade fait de la musique malicieuse.

 


Discographie

2012 Il y a des vies qui dévient (LP, In-Poly-Sons IPS 0112, France).
En écoute sur Deezer
2006 Le Phoque A Bu L'Air, An Homage To Georges (CD, In-Poly-Sons, IPS 1106)
2005 Ignoble Vermine : A Tribute To Ptôse (compilation CD, Muséa / Gazul, France).
2003 Pechno Hits / Hickno Hits (compilation CD, In-Poly-Sons, IPS 0103, France).
2001 No more... (compilation CD, In-Poly-Sons IPS1301, France).
2001 MW (compilation CD, In-Poly-Sons IPS 0401, France).
2000 MW3 (Livre avec CD, Aencrage and Co, France).
2000 Children music for adults (compilation CD, Novel Cell Poem NCP-7, Japan).
2000 Il y a des nuits et des nuits... (CD, In-Poly-Sons IPS 0300, France).
En écoute sur Deezer
1998 Il y a des bulles dans la banquise (CD, In-Poly-Sons IPS 0198, France).
En écoute sur Deezer
1997 Les Classiques de la Pataphysique (compilation CD, Cymbalum Pataphysicum, Cliques & Claques n°6, France).
1992 Hardis Bruts (compilation CD, In-Poly-Sons, IPS 0592, France).
1986 Out of Standard !!, France 2 (compilation K7, ADN, Italy).
1985 All with the voice (compilation K7, Illusion Production, France).
1985 Il y a des nuits (K7, production maison).

Discographie détaillée sur Inpolysons

 

Toupidek artwork

Rédigé par J...

Publié dans #général

Publié le 23 Février 2013

Etonnante intervallographie qui fait apparaitre au même endroit deux phénomènes périodiques avec des périodes différentes.

 

Etranges-périodicités

Rédigé par J...

Publié dans #images

Publié le 16 Décembre 2012

Le Blog à J... fêtera ses 7 ans début janvier 2013. Il n'y aura ni fête ni cotillons, car vous êtes ici sur un blog personnel à tendance jemenfoutiste et pas blogospheriste du tout. Ce blog vit en pointillés, au bon vouloir de son éditeur, de ses occupations et de son agenda quasi-ministériel.

Le Blog à J.. est hébergé depuis l'origine par Over-Blog, société privée, qui, malgré les vicissitudes du marché de l'internet, a toujours assuré une qualité de service irréprochable: hébergement gratuit, pas de publicité obligatoire, soutien technique efficace, communauté réactive, donc vraiment rien à dire.

Mais une société privée se doit, pour vivre ou même simplement vivoter, de faire rentrer du cash. Over-blog propose donc des services Premium payants, mais cela ne suffit visiblement pas. Ils offrent même des rémunérations en droits d'auteur, mais je n'ai jamais essayé non plus. Donc, pour faire pencher la balance économique dans le bon sens, Over-Blog soumet ses blogueurs à une condition: si le blog n'est pas réactualisé pendant 45 jours, des publicités automatiques seront insérées dans le blog. J'avais déjà eu ce message d'alerte, mais je n'avais jamais rien vu. Mais aujourdhui, oui ! Enfin, les voilà ces publicités intrusives qui freinent la lecture du blog, clignotent, glissent avec l'ascenseur vertical, apparaissent, disparaissent. Chouette, me dis-je, cela mérite un article scandalisé, blablabla, blablabla.

Que nenni ! A peine connecté et un article vierge ouvert, vite j'ouvre un nouvel onglet pour admirer cette myriade d'encarts à disséquer et commenter... mais non, rien ! Il n'y a plus rien ! Toutes ces publcités qui faisaient honneur à la fainéantise de l'auteur ont déjà disparu...

Non mais franchement, comment voulez-vous motiver les auteurs à actualiser leur blog s'ils n'ont même pas le temps de commenter les publicités intrusives ! Je suis très très déçu... Je vais devoir encore attendre 45 jours pour publier un nouvel article abscons. Dégouté ! Surtout que la fin du monde sera déjà passée.

Rédigé par J...

Publié dans #général

Publié le 22 Octobre 2012

Une feignasse

De limace

Se prélasse

Dans l'herbe grasse.

 

une limace se prélasse

Rédigé par J...

Publié dans #images

Publié le 29 Août 2012

Plus bleu que le bleu qu'est tout bleu, que le bleu très très bleu, que le bleu qui mieux mieux...

 

Bleu électrique

Rédigé par J...

Publié dans #images

Publié le 26 Août 2012

Comment faire des photos d'orages sans matériel de bonne qualité ? C'est quasiment impossible. Si vous demandez aux spécialistes, il vous faut un super appareil pas très grand public avec l'optique qui va bien, un pied, un déclencheur souple et beaucoup de patience parce qu'il n'y a pas de recette pour choper un éclair, il ne prévient pas, donc ça se fait un peu au pif.

 

Mais si quand même vous voulez essayer, et obtenir des résultats (pas vraiment terribles non plus) comme les 4 images ci-dessous, c'est possible avec peu de matériel mais un peu de technique: un appareil photo numérique grand public, un ordi, Virtualdub et Processing... Voici la recette résumée:

- avec l'appareil photo, faites une vidéo de l'orage. Sur un pied c'est mieux ou calez-le contre un montant fixe: même si vous n'avez pas Parkinson, votre séquence ne sera pas fixe et ça foire toute la suite.

- chargez cette vidéo sur un PC et ouvrez-la avec Virtualdub.

- Sélectionnez une séquence de la vidéo où on voit un orage du début à la fin: en général, les gros éclairs s'étalent sur une vingtaine d'images. S'il n'y en a que 5, inutile de la sélectionner, le résultat sera très moche. En effet, votre appareil photo en mode vidéo est tout pourri et c'est encore pire de nuit, chaque image contient plein de bruit car le capteur ne réçoit pas assez de lumière, donc c'est laid. La traitement qui va suivre avec Processing permettra de réduire ce bruit, mais il faut au moins une bonne quinzaine d'images. En dessous de 10, ça reste moche.

- Exportez cette petite fraction de la vidéo comme une séquence d'images. Au format jpg si vous voulez, ou une des autres possibilités offertes par Virtualdub.

- Ensuite ouvrez Processing et faites un code qui permet de charger chaque image successivement, qui la lit, et stocke ses composantes RGB dans 3 tableaux. Après addition de toutes ces images, renormalisez les composantes pour obtenir au final la moyenne de toutes les images. Faites afficher l'image finale et voila. Inutile de demander le code Processing dans les commentaires, il y a des forums Processing très bien pour cela.

 

Les résultats sont montrés ci-dessous:

- inconvénient: ça reste asez moche. le bruit n'a pas complètement disparu, et faire un lissage sélectif avec Gimp devient vite un enfer.

- inconvénient: faut connaître un peu Virtualdub et Processing,

- inconvénient: la résolution de votre appareil photo en mode vidéo est très restreinte, donc ce ne sont que des petites images quasi impossibles à agrandir.

- avantage: vous êtes quasiment sûr de voir un éclair sur votre séquence vidéo.

- avantage: vous avez l'éclair en entier, du début à la fin, avec toutes ses ramifications.

- avantage: une fois que le code processing est fait, ca va très vite et c'est très souple: au lieu de choisir la séquence dans Virtualdub, vous pouvez exporter toute la vidéo comme images et ensuite choisir les numéros d'images à traiter dans Processing.

 

 

orages-1

orages-2

orages-3

orages-4

Rédigé par J...

Publié dans #Processing

Publié le 23 Août 2012

Les lézards et les mulots sont connus pour être des animaux assez vifs. Mais il semblerait bien que cette réputation soit surfaite. Après le mulot qui roupille dans l'allée, voici le lézard momifié dans la haie. On ne sait pas de quoi il est mort, mais il est entier, et tout sec !

 

lezard

Rédigé par J...

Publié dans #images

Publié le 23 Août 2012

Parfois, tôt le matin, dans le jardin, derrière la haie, on peut tomber nez à nez avec un mulot. Roulé en pelotte, on ne sait pas trop s'il cuve de sa nuit de débauche au royaume des croquettes ou s'il se remet doucement de ses escapades avec le chat des voisins. Le fait est que cette andouille se plante systématiquement en plein milieu du chemin et risque à chaque fois de devenir ballon de foot. Mulot suicidaire ?

 

mulot

Rédigé par J...

Publié dans #images

Publié le 30 Mai 2012

Un homme est assis dans un bar à sushis.

Il boit du saké, ses plats sont servis.

Le serveur vient l'accoster.

Il lui sert du saké.

Ils discutent, il le sert.

Il le sert, ils dissertent.

Le téléphone de l'homme sonne une fois.

Il lit le SMS, le serveur s'en va.

L'homme boit son saké, puis répond.

Il est désormais seul au bar.

Il vide son verre, ses plats sont finis.

Il s'affale sur le bar, puis s'endort.

Doucement, il glisse de son tabouret.

Il glisse, se redresse, reglisse.

Va-t-il en tomber, de ce tabouret ?

 

sushi bar

Rédigé par J...

Publié dans #images