Publié le 29 Mai 2006

Cet article est soit le début d'une grande histoire, soit la fin d'une histoire courte.

Vous trouverez ici un début d'applet Processing réalisé par J..., dont le but final est de permettre à des gens de faire des cadavres exquis graphiques.

Pour l'instant, les seules fonctions qui marchent sont le choix de la couleur, de l'épaisseur et de la transparence du trait... Il n'y a toujours pas d'interactivité, il est impossible de voir ce qu'ont fait les autres, ni de redessiner par dessus ce qu'ils ont fait. En fait, toute cette partie est beaucoup plus compliquée que J... ne croyait. En effet, Processing ne permet pas de sauver une image sur un serveur sans avoir à passer par des applets signés ou par des scripts PHP qui s'envoient des posts... donc ce n'est pas gagné. Si vous savez comment faire cela, n'hésitez pas à le faire savoir à J...

Sinon, si vous voulez vous amuser, vous pouvez y aller.
Si vous voulez enregistrer vos dessins, la seule possibilité pour l'instant est de faire une capture d'écran... mais n'hésitez pas à en faire, à les mettre sur vos sites et à mettre des liens dans les commentaires de cet article.

PS: oui le design est très nul, mais ce n'est qu'un essai.

Publié le 12 Mai 2006

Connaissez-vous Google Trends ? Non, quel dommage ! C'est une fonctionnalité de Google qui permet de voir un historique du nombre de recherches pour un mot-clef donné et de comparer les historiques de plusieurs mots.

On voit ainsi que "Turino" a connu un pic de recherche pendant les Jeux Olympiques puis est retombé à son niveau initial, c'est-à-dire presque rien. Et on peut aussi savoir d'où viennent ces recherches ! Les Rolling stones sont 4 fois plus recherchés en Argentine que n'importe où dans le monde. La choucroute dénombre beaucoup de fans à Strasbourg, à Nancy et à Reims, alors que le cassoulet est préféré à Toulouse, Montpellier et Lille !

Et oui, Google Trends est rempli de surprises. Par exemple, si vous demandez "woman, man", la ville qui recherche le plus "woman" est ... Téhéran ! En Iran... Et ceci loin devant Chicago. Les 9 villes suivantes sont toutes américaines, mais on y cherche plus "man" que "woman"... Est-ce là le signe d'une sexualité déjà épanouie, ou l'indice d'une féminisation de nos sociétés occidentales ?

Et des surprises, il y en a d'autres. Par exemple, en tapant "Chirac", on voit que la ville qui le cherche le plus n'est ni Bordeaux ni Paris, mais... Mountain View aux Etats-Unis ! Mais qui donc peut bien chercher Chirac depuis Mountain View ? Faites une autre recherche, et découvrez que Moutain view est la ville où se trouve le siège social de Google... Bien sûr, ils ne sont pas seuls là-bas, mais c'est étrange quand même...

Rédigé par J...

Publié dans #général

Publié le 10 Mai 2006

Scratchpad est, comme Swarmsketch, un outil expérimental de dessin collaboratif. Mais ici le principe est poussé à l'extrême: chaque "dessin" est en ligne pendant 2 minutes, il n'y a pas de thème et n'importe qui peut dessiner n'importe quoi. Donc, chacun commence par faire un bout de dessin dans un coin. Certains essaient de relier ce qu'ils font à ce que font les autres. Puis il y a quelques frustrés qui s'amusent à tout gribouiller. Donc cela ne mène à rien: ceux qui étaient motivés deviennent des frustrés et se mettent à tout gribouiller à leur tour. Même avec 4 dessins en parallèle, il y a toujours un frustré pour tout gribouiller.

Alors qu'en dire ? Le principe est très bon, mais il n'y a pas de modérateur: avec quelqu'un qui noterait à la volée les participants, les plus basses notes auraient une transparence plus élevée et donc on les verrait moins. Ceci peut surement être programmé automatiquement en fonction de la vitesse de déplacement du pointeur... Donc si quelqu'un se sent de reprogrammer un truc comme cela, il est le bienvenu: ce genre d'outil sera très intéressant quand ils marcheront bien.

L'autre critique que l'on peut faire à Scratchpad, c'est l'absence d'informations. Il est visiblement possible de changer la couleur du trait, mais on ne sait pas comment faire. On connait seulement le nombre de participants, et un chat live pourrait être utile. Actuellement, tout le monde peut participer, ce serait plus productif s'il fallait s'inscrire pour participer, cela découragerait certains gribouilleurs. Enfin, deux minutes, c'est vraiment très peu pour faire quelquechose de bien.

Toutes ces critiques sont simplement l'expression de la frustration que J... ressent.

Publié le 8 Mai 2006

Voici un exemple de ce que pourraient être les nouveaux outils de créations graphiques dans quelques années:



Qu'est-ce que c'est ?

C'est l'I/O Brush développée au Media Lab du MIT par Kimiko Ryokai, Stefan Marti et Hiroshi Ishii. Malgré son aspect classique, ce nouvel outil intègre une caméra CCD, des capteurs de pression et des LED, qui permettent à la fois de dessiner sur un écran tactile et de capter les couleurs et les mouvements des objets qui nous entourent.

Certes, il est un peu encombrant, mais l'objectif d'origine était de développer un outil qui permette aux enfants de dessiner de manière intuitive et de se passer des palettes classiques que leur offrent les logiciels de dessins pour enfants. Et ça marche. A tel point que l'I/O Brush a reçu le prix de la société américaine de design industriel en 2005.

Toutes les informations, des vidéos et les articles techniques détaillés sont sur le site du Media Lab.

Rédigé par J...

Publié dans #objets du futur

Publié le 8 Mai 2006

Swarmsketch est un site de dessin collaboratif: tous les gens qui veulent (aucune inscription nécessaire) peuvent ajouter à un dessin en cours un morceau de trait via une interface Flash. Ce trait doit être continu et a une longueur maximale. Le thème du dessin en cours est choisi parmi les mots-clefs les plus recherchés sur le web, si bien qu'on y retrouve régulièrement des thèmes d'"actualité": le dernier modèle de voiture de sport, la dernière émission de télé-réalité, la dernière catastrophe...

Et le résultat est plutôt surprenant (voir ici les anciens dessins). Une espèce de gribouilli, souvent informe, d'où émerge parfois une forme en relation avec le thème: ça ressemble généralement à une espèce de cauchemar souvent perturbant, ou à un dessin réalisé par un psychopathe ou un enfant gravement traumatisé.

Est-ce à cela que se réduirait la création collaborative de la société moderne ? Non, bien sûr. L'effet brouillard est dû à une mauvaise utilisation de la souris et peut-être à certains participants réellement psychopathes et pervers. On pourrait aussi critiquer l'absence de couleur et la mauvaise gestion de la "transparence" des traits par les utilisateurs: en effet, après avoir fait un trait, le dessinateur se voit proposer de gérer la transparence des traits réalisés par les autres, ce qui permet d'effacer les traits mal placés et de mettre en avant ceux qui participent à la forme générale.

En conclusion, Swarmsketch a mis en place un excellent principe, qui mérite encore d'être développé.